Personne à mobilité réduite : avoir une maison qui convient aux besoins

Qui est considéré comme une personne à mobilité réduite ?  La personne à mobilité réduite est dans une situation d’handicape qui cause une diminution de ses capacités de déplacement de manière temporaire ou définitive.  Ce handicap peut être causé par des déficiences prénatales ou causé par des maladies, ou encore par un accident.  Le plus répandu est le handicap dû au  vieillissement.   La personne à mobilité réduite se déplace soit avec une canne, soit en fauteuil roulant.

Les personnes à mobilité réduite sont représentées par des jeunes, dans le cas des déficiences prénatales,  ainsi que par des personnes du troisième âge, souvent ces personnes se déplacent grâce à un fauteuil roulant.  Les personnes à mobilité réduite ont certains besoin pour jouir de leur autonomie lorsqu’ils sont dans leur demeure, dans un appartement ou encore dans une résidence pour personnes du troisième âge.  Par exemple, ils ont besoin de plus grandes espaces pour se déplacer dans une pièce ou d’une pièce à l’autre, des comptoirs plus bas dans la cuisine et dans la salle de bain, une barre de soutien dans le bain ainsi que près de la toilette, parfois des ascenseurs lorsque les maisons sont construites avec plus d’un étage.

Malheureusement, certaines personnes naissent avec une déficience prénatale qui cause l’inertie de leurs jambes, donc, lorsqu’arrive le temps de quitter le nid familial, cette personne peut engager un constructeur de maisons neuves pour être autonome.  Dans sa maison, cette personne peut  subvenir à ces besoins.

Les résidences pour personnes du troisième âge

Les personnes du bel âge qui sont à mobilité réduite ont la possibilité de vivre dans des résidences pour personnes de 55 ans et plus.  Dans ces résidences, les gens bénéficient de certains services qui leur permettent de mieux vivre et de profiter pleinement de la vie.  Dans ces résidences, les résidents à mobilité réduite peuvent participer à certaines activités, telles que des jeux coopératifs, des bingos, des ciné-clubs ainsi que des fêtes communautaires.  Il y a même un soutien financier pour le transport.

Dans la région de Montréal, plusieurs résidences pour personnes de 55 ans et plus ont un accès pour les personnes en fauteuil roulant.  Il y a la Résidence du Jardin botanique et quelques résidences familiales qui n’ont pas d’accès.

Il y a le Projet d’habitation communautaire Loggia-Pélican qui donne accès aux personnes à mobilité réduite, ce projet d’habitation est constitué de 179 logements pour les personnes seules ou les couples sans enfants.  De ces 179 logements, 108 logements sont réservés aux personnes de 70 ans et plus.

Rénovations possibles

Malheureusement, parfois, une personne victime d’un accident  de voiture ou de travail peut devenir une personne à mobilité réduite, alors, un aménagement de maison devient essentiel pour que cette personne puisse être autonome dans sa maison.  Souvent, les maisons sont construites avec des comptoirs trop élevés, donc, il faut diminuer la hauteur de ces comptoirs pour que l’habitant puisse cuisiner ou se laver, dans le cas de la salle de bain, sans avoir besoin d’aide.

Que nous soyons une personne née avec une déficience prénatale ou une personne victime de l’usure du temps, être à mobilité réduite, ne nous empêche pas de garder notre autonomie et d’avoir un chez-soi qui correspond à nos besoins.

A propos de l'auteur

Des décorations murales originales

Pour embellir et égayer votre intérieur, il faut aussi de l’originalité et de la modernité. Si l’ensemble de la décoration passe par cela, les murs ...