Les conseils pour bien appliquer la peinture sur les bois

Le bois est forcément le matériau indissociable à l’isolation et à la décoration d’une maison qu’elle soit neuve ou ancienne. Ses diverses fonctions lui permettent d’améliorer le niveau de confort d’une habitation tout en lui ajoutant un bon cachet. Toutefois, pour qu’il fasse bonne figure au milieu du décor, une touche de peinture s’impose. Mais cela ne s’applique pas n’importe comment, car il faut certainement se plier à certaines règles de l’art et de réaliser un prétraitement selon l’état du bois et son essence. Revue des conseils.

Règles de base pour les bois neufs

Il est possible de peindre toutes les essences du bois quel que soit notre choix à condition qu’on respecte certaines règles de base. Il faut savoir également que la peinture sur bois demande une grande attention, car soit, elle le protège, soit elle le tue. En d’autres termes, il faut parvenir à connaitre les besoins de chaque essence avant d’appliquer une touche de peinture. Il faut comprendre également que le principal ennemi du bois est l’humidité. C’est pourquoi  grâce à la peinture, il peut prolonger sa durée de vie. Alors pour les bois neufs, il y en a quelques-uns qui intéressent les adeptes des maisons modernes. Le prétraitement de ceux-ci dépend toutefois des essences. S’il s’agit d’un bois résineux, il faudra avant tout supprimer les poches de résine ou les fissures qui sont parfois sources d’écoulement de résine. Cela peut s’effectuer en plusieurs manières : par raclage, par nettoyage et par décapeur thermique. Pour ce qui est des feuillus ou des bois à tanin, il faut surtout éliminer les tanins qui occasionnent souvent des tâches une fois la peinture appliquée. Autre bois neuf également, les bois tropicaux et exotiques. Ils se composent en général des antioxydants qu’il faut absolument éliminer afin que le bois puisse se sécher rapidement après la peinture et pour que cette dernière s’adhère convenablement. De même également pour les contreplaqués et les bois à forte PH acide. Il faudra connaitre les éléments qui empêchent le séchage rapide du bois ainsi que son adhérence à la peinture.

Et pour les bois anciens ?

Préparer les bois anciens à la peinture demande beaucoup de temps et les tâches sont souvent ardues. Mais pour simplifier, on peut simplement procéder au brossage, au grattage, à l’élimination des anciennes peintures. Pour que la peinture sur bois soit bien adhérée, le ponçage et le traitement chimique ou thermique seront fortement utiles. Et quant aux bois fragiles qui subissent une attaque des insectes nuisibles, il faudra appliquer des traitements spécifiques en s’en remettant à un vrai professionnel.

A propos de l'auteur

Rénover sa salle de bain

Rénover une salle de bain ne se fait pas sur un claquement des doigts. Cela demande du temps et une grande réflexion notamment pour chaque ...